Tamu

Installation, 12 plaques d’acrylique (plexiglass de 2x1m), latex liquide, 150 bougies

Manège équestre de Saint-Loup, 2021

Cette installation est constituée de douze plaques d’acrylique suspendues. Les plaques sont recouvertes de latex liquide qui après avoir coulé sur le sol se solidifie en un corps. Chaque corps est entouré de bougies, rappelant un rite funéraire qui symbolise la mort de l’image.

Les Korebaju n’enterrent pas leurs morts, ils les sèment. En effet, le concept d’enterrement n’existe pas dans leur langue, ils utilisent le mot « tamu » qui signifie « semer ». Dans leur croyance, le corps retourne à la terre pour renaître sous une nouvelle forme.